Christine BERGE

Christine BERGÉ

  Anthropologue et philosophe des techniques, enseigne au Collège International de Philosophie, membre de l’EHESS de Paris, membre du laboratoire du CNRS d’anthropologie bioculturelle à Marseille. L’auteure du “Superphénix ou la déconstruction d’un mythe” analyse les enjeux de la déconstruction de Superphénix, centrale nucléaire qui fut le lieu d’une véritable guerre entre écologistes et partisans du nucléaire. Elle a été mandatée par EdF pour recueillir les paroles vivantes sur le site SUPERPHÉNIX en déconstruction.

BIBLIOGRAPHIE NUCLÉAIRE

1. Ouvrages
 
2011    MHSD, Déconstruction, (photographies de Jacqueline Salmon), Paris, Ed. Loco.
 
2010   Superphénix. Déconstruction d'un mythe, (photographies de Jacqueline Salmon), Paris, La Découverte / Les Empêcheurs de penser en rond.

2010  L’Odyssée de la mémoire, éditions la Découverte/les Empêcheurs de penser en rond, 
 
2. Articles
 
à paraître 2013 :
"Le corps irradié : conséquences des essais nucléaires en Polynésie Française" in Le Corps du monde, ouvrage collectif, Albin Michel
 
2011 a :  «Nucléaire : invisible, inodore, inoffensif... », Le Sarkophage, 12 mars/14 mai, p. 16 (4ème de couverture).
 
2011 b :  «Superphénix, des braises sous la cendre », Le Monde Diplomatique, avril, p. 6.
 
2011 c : "A Tchernobyl, la fascination du désastre", Les blogs du Diplo, dimanche 24 avril, http://blog.monde.diplo.net/2011-04-24-1-Tchernobyl-la-fascination-du-désastre <http://blog.monde.diplo.net/2011-04-24-1-Tchernobyl-la-fascination-du-d%8Esastre>