La Fabrique du Citoyen

Mercredi 25 mai 2016, 19H30

CINÉ-DÉBAT : La fabrique du citoyen (2016), en présence du réalisateur Jean-Michel Djian
 
Centre d’animation de la Place des Fêtes
2, rue des Lilas, Paris 19e, métro Place des Fêtes

Bienvenus  à ce Ciné-Débat avec un public particulièrement nombreux et en présence de deux personnalités connues par nous tous : Madame Christiane Taubira, jusqu’à peu Ministre de la Justice, et l’acteur Jean-Pierre Darroussin, des amis de Jean-Michel DJIAN, qui est
journaliste, réalisateur et producteur à France Culture où il crée en 2011 France Culture Papiers et en devient le rédacteur en chef. Auparavant il a été rédacteur en chef du Monde de l'éducation jusqu’en 2011.
C’est un homme très discret qui mérite d’être mieux connu tout comme les vingt ouvrages qu’il a écrits et les 12 films qu’il a réalisés .
Parmi ses livres je cite seulement 2 titres : « Aux arts, citoyens ! » et le livre qui fournit la trame du film : « l’Utopie citoyenne, une histoire républicaine de la ligue de l’enseignement » paru aux éditions de La Découverte en mars 2016, livre qui accompagne le film  qui retrace l’histoire méconnue de la Ligue de l’enseignement.
Cette Ligue de l’enseignement né en 1866, il y a 150 ans, a combattu un ennemi de taille : l’obscurantisme. Et pourtant son fondateur Jean Macé, républicain et franc-maçon d’origine ouvrière, est peu cité dans les livres d’histoire. Il défend une
instruction gratuite, laïque et obligatoire. Son credo: « Faire penser ceux qui ne pensent pas, faire agir ceux qui n’agissent pas, faire des hommes et des citoyens, car il s’agit d’instruire les ignorants et de convertir les indifférents ».

Condenser 150 ans d’histoire en 52 minutes, en donnant la parole aussi à ceux qui aujourd’hui défendent une éducation populaire – de la philosophe Cynthia Fleury ou l'académicienne Danièle Sallenave en passant par l’historien et sociologue  Michel Wieviorka - c’est le défi relevé avec succès par cette épopée citoyenne.

Extraits d’interviews de quelques protagonistes contemporains du film:

Cynthia FLEURY, psychanalyste et philosophe: “ Être citoyen aujourd’hui, c’est un travail “
“ La ligue a été pionnière sur la compréhension que l’éducation n’est pas circonscrite à l’école. C’est plus vaste que ça, ça rappelle que toute notre vie ce sera ce pas de plus. Nous devons donc beaucoup aux enseignants qui portent les élèves. La ligue fait des choses bien, mais ne le fait absolument pas savoir. Elle s’est constituée par l’engagement des « hussards noirs » de la république. Instituteurs de l’école publique très engagés dans la vie de la cité. Il y a eu un dessaisissement de la sphère politique ne serait-ce que par la sphère économique “. Cynthia Fleury, psychanalyste et philosophe.
Michel WIVIORKA, sociologue et historien :
Être citoyen, c’est d’abord bénéficier sans conditions de ces droits, obtenus à l’issue de combats politiques et en fait limités à certains humains….
Danièle SALLENAVE, écrivaine membre de l’académie française.
 “La république doit former les citoyens, mais le citoyen est mis à toutes les sauces. Il ne faut jamais oublier que le mot citoyen est premier. Cité découle de citoyen et non citoyen de cité. Les citoyens c’est l’ensemble de ceux dont va découler une cité. Il y aujourd’hui concernant la politique, une faiblesse d’analyse et de solutions qu’ils peuvent apporter. »