Myriam ILLOUZ

  Psychanalyste freudienne, conférencière et enseigne à l’Université Populaire de Michel Onfray à Caen. Elle remet en question cette quête frénétique du bonheur à tout prix en  partant de son expérience clinique :
Nous sommes inondés de thérapies qui nous promettent des lendemains heureux par des états d'âmes positifs. La positive attitude est devenue la norme
qui s'associe à une quête frénétique du bonheur comme impératif catégorique de l'humain du 21e siècle.  Mais les thérapies positivistes ne participent-elles pas à l'émergence d'une souffrance inédite ? La "négativité" n’est-elle pas nécessaire au juste déploiement du vivant ?