Neuromarketing 2

Vendredi, 12 octobre, 2012, 20H

CINÉ-DÉBAT : Neuromarketing, des citoyens sous influence ?, documentaire, 53 min.

DÉBAT avec Christian FAURE, philosophe:
SOMMES NOUS TOUS MANIPULÉS ou COMMENT RÉSISTER AU DÉCRYPTAGE DE NOS DÉSIRS ?

                 
Après avoir vu cet excellent film vous comprenez qu’il faut rester vigilant. Aux Etats-Unis le neuromarketing est utilisé depuis une quinzaine d’années déjà. Mais cette BUYO-LOGY risque fort de se vendre également en France.
Heureusement que la méthode est encore peu fiable. Mais rien que de penser qu’on peut maintenant passer directement par nos cerveaux pour déceler nos désirs ou plutôt nos envies, fait froid dans le dos. « Notre conscience est devenue une marchandise», a dit Bernard STIEGLER à propos de la fameuse phrase de Patrick Lelay, l’ancien PDG de TF1 : : « Notre mission consiste à capter le temps de cerveau disponible de nos spectateurs pour le vendre à Coca-Cola ».
Le neuromarketing procède de la même logique : En s’adressant à notre cerveau archaïque ou reptilien, il cible nos émotions, nos pulsions. Peu importe quel gadget, quel produit – on le vendra ! Voilà la logique du marketing, la fameuse « buyo-logie » conçue par son gourou, le Danois Martin Lindstroem ! Ce n’est pas par hasard que les techniques du marketing aient été développées par le neveu de Freud, Edward BERNAYS, d’abord conseiller de la CIA en marketing politique, puis devenu consultant des trusts américains après la crise de 1929. Pour relancer l’économie après la grande dépression, il a trouvé le moyen de booster les décisions d’achat des consommateurs en jouant sur leurs pulsions.
Notre invité philosophe, Christian Fauré parlera, entre autres, de la différence entre pulsions et désirs que le film ne fait justement pas:
http:// http://www.christian-faure.net/qui-suis-je/
C.F. est membre de l’association ARS INDUSTRIALIS fondée par Bernard Stiegler, et il est co-auteur de deux livres « Pour en finir avec la mécroissance. Quelques réflexions d’Ars Industrialis » (2008), et cette année il a co-signé – également avec B.Stiegler – un nouveau livre sur « Les réseaux sociaux » (2012).
Un mot sur l’auteure du film, Laurence SERFATY. Elle est documentariste et a réalisé une dizaine de films pour la télévision, entre autres un beau film sur la maladie d’Alzheimer.
 
Neuromarketing, des citoyens sous influence ?
documentaire de 53 min.
                   
Résumé :
Notre cerveau, cible préférée des marketers, semble menacé d'un décryptage toujours plus efficace. Parce que les études de marché ne garantissent pas le succès d'un produit, les marketers se tournent désormais vers les sciences du cerveau. Objectif avoué : décrypter notre subconscient pour mieux connaître nos désirs.

En utilisant des techniques comme l'imagerie à résonance magnétique, il s'agit d'identifier les publicités et produits qui nous séduisent et ceux qui nous déplaisent. Véritable menace de manipulation ou auto-argument de vente un peu fumeux du marketing ? Si le débat n'est pas tranché, le neuromarketing doit rester sous surveillance. Car certaines applications des neurosciences, mal utilisées, pourraient porter un nouveau coup aux libertés individuelles. De la France aux Etats-Unis, en passant par l'Italie et le Royaume-Uni, le film scrute ce nouvel avatar de la société de consommation.