Noam Chomsky et le réquiem

VENDREDI 8 février 2019, 19H10
Paris Anim’ 2, rue des Lilas, 75019 Paris, métro: Place des Fêtes

CINÉ-DÉBAT: RÉQUIEM POUR LE RÊVE AMÉRCAIN par NOAM CHOMSKY

INVITÉ: Daniel MERMET, journaliste et réalisateur

NOAM CHOMSKY, le célèbre linguiste et philosophe américain, qui aujourd’hui a 91 ans, a toujours été une voix lucide sur la faillite de nos démocraties. Auteur d’une centaine d’ouvrages, il a fait sa carrière académique d’abord à Havard, puis au M.I.T., l’Institut de Technologie du Massachusetts, qui est à la pointe des recherches au niveau international. Proche de l’anarcho-syndicalisme et opposé à la guerre du Vietnam, il a souvent été traité d’ « anti-américain » par ses ennemis. J’ai découvert CHOMSKY dans les années 1990 lors d'une « Berlinale" où l’on montrait un autre documentaire: « LA FABRIQUE DU CONSENTEMENT », basé sur son livre du même nom. Ce fut une découverte essentielle. On peut résumer l’essence du film par une phrase de Chomsky: « LA PROPAGANDE EST AUX DÉMOCRATIES CE QUE LA VIOLENCE EST AUX DICTATURES. »

 Autrement dit le néolibéralisme en fabriquant des besoins, fait de nous des consommateurs consentants. Ce que cela donne nous le voyons dans ce film :

L’Amérique, autrefois terre de nouvelles promesses, est devenue aujourd’hui le lieu des inégalités croissantes et de la fin des perspectives.

La politique devient une farce démocratique, où les riches appliquent la « vile maxime » d'Adam Smith : « Tout pour nous, rien pour les autres. »

Le résultat de cette farce est l’élection de Donald Trump, ce milliardaire psychopathe, prémonitoire du règne de la BÊTISE dans ce monde interconnecté.

Et en France ne sommes-nous pas logés à la même enseigne ?

Il suffit de lire le nouveau livre des Pinçon-Charlot « Le président des ultra-riches » pour savoir que la démocratie est constamment réduite afin « que le pouvoir soit aux mains des riches. 

Le mouvement des gilets jaunes en France est-il l’ expression d’une révolte contre les excès d’un néolibéralisme devenu destructif ?

A la fin de « Requiem pour le rêve américain » , tourné sur une période de 4 années, Noam Chomsky appelle justement au réveil de la majorité, aux innombrables petits actes de personnes anonymes. Ce sont ces derniers qui pourront faire basculer notre avenir.

DANIEL MERMET

est journaliste, concepteur de l’émission radio Là-bas si j'y suis  diffusée quotidiennement sur France Inter de septembre 1989 à juin 2014. Suite à l’ arrêt de l'émission sur France Inter elle se transforme en média en ligne que vous pouvez suivre quotidiennement en vous y abonnant. Vous y trouvez des reportages, chroniques, entretiens ainsi que des émissions enregistrées en public et en direct.