Olivier Le TROCQUER

  Historien: Agrégé d'histoire. Travaille comme chercheur associé sur la Seconde moitié du XIXème siècle, et en particulier sur 1870-1871(  Du renversement du Second Empire à la Commune de Paris). Axes de recherche: l'événement; la mémoire; l'écriture de l'histoire et le rapport à l'archive. Le rapport histoire-littérature et philosophie. Le rapport à l'image fixe et en mouvement.
Enseignements pratiqués depuis 1986: du collège à l'université en passant par le lycée.
Pratiques d'écriture personnelle (poésies et proses expérimentales).
Pratiques pédagogiques alternatives: balades urbaines dans Paris (Commune de Paris; le Paris anarchiste; les passages couverts; Fourier, etc.), atelier d'écriture, participation à un projet récit de vie avec des lycéens et l'association SierraProd( Porte Montmartre), etc.
Intérêt pour le cinéma: origines de l'image en mouvement: lanterne magique; chronophotographie d'Etienne-Jules Marey; ; cinema muet; cinématographie  des années 60 à aujourd'hui: Nouvelle Vague( Godard; Chris Marker, etc.); cinéma documentaire engagé et plasticien( Chris Marker, Jean Rouch, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, Nazim Djemaï, etc.); Cinéma soviétique ( Eisenstein; Tarkovski;Mikhalkov, etc.); cinéma français génération dite "nouvelle nouvelle vague (Depléchin, Olivier Assayas, etc.) et suivante (Klapisch, Karin Albou, etc.). 

Publications: participations à des ouvrages collectifs. Les plus récents: Comment Nicolas Sarkozy écrit l'histoire de France, (dir. De Cock, Madeline, Offenstadt, Wahnich), Agone 2008 La république dans tous ses états, ( dir. Claudia Moatti et Michèle Riot-Sarcey) Payot 2009;L'autogestion hier, aujourd'hui, demain, (dir. Collectif Lucien Collonges), Syllepses, 2010 ;  Histoire d'un trésor perdu. Transmettre la Révolution française(dir. Sophie Wahnich), Prairies ordinaires, 2013.