Prochains thèmes

 
VENDREDI 24 Novembre, 19H45

Médiathèque Anne Fontaine, 20 rue Maurice Labrousse, 92 Antony (à 20 mn de la Gare du Nord, à 25 mn du Châtelet, à deux pas de la gare d’Antony, parcours fléché)

Cycle: Le monde en question

THÈME: Végane, Carnivore, quelle alimentation pour demain ?

Invités: Martin PAGE, écrivain, auteur de “LES ANIMAUX NE SONT PAS COMESTIBLES”
et Jocelyne PORCHER, directrice de recherche à l’INRA, co-auteure de “ENCORE CARNIVORES DEMAIN ?”

Débat contradictoire animé par Rencontres et Débats Autrement
Scandales alimentaires à répétition, système intensif peu respectueux du bétail, souffrance animale dans les abattoirs… La consommation de viande n’a jamais autant été décriée, et les consommateurs montrés du doigt.  Les mangeurs de viande doivent-ils dès lors consentir à l’élevage industriel en achetant leur viande en supermarché ou, pris par la culpabilité, doivent-ils renoncer à la viande et suivre les injonctions des véganes, au nom de la justice sociale ?

LES ANIMAUX NE SONT PAS COMESTIBLES (
Robert Laffont, 2017) de Martin PAGE 
Récit du parcours de l'auteur vers le véganisme qui présente la cause animale comme une lutte politique et éthique mais aussi joyeuse et inventive. En racontant son quotidien l’auteur informe sur la nutrition, en montrant que le véganisme est accessible et gourmand et que la lutte pour les animaux est une question de justice sociale. 
Martin Page est écrivain, auteurs de romans et de littérature jeunesse.
 
ENCORE CARNIVORES DEMAIN ? Quand manger des animaux pose question au quotidien (Editions QUAE, 2017) 
de Jocelyne Porcher et Olivier Néron de Surgy
« Ne tuez plus d’animaux ! » Cette requête, Pythagore la lançait déjà il y a vingt-cinq siècles. Entre interdire des pratiques telles que la vivisection, la corrida, la chasse ou l’abattage rituel et nous priver de bons rôtis, pour beaucoup il y a un fossé ! Pour d’autres, il faut bannir toute utilisation d’animaux, même pour se nourrir ; tel est le credo du véganisme. Pourquoi cette mode végane ? Pour empêcher nos cancers et sauver la planète, disent les adeptes. Mais comment se passer de l’élevage ? Ce livre expose les problèmes et les bienfaits de la domestication, et esquisse des scénarios de changement dans notre alimentation et dans nos relations avec les animaux pour les prochaines décennies. 
Jocelyne Porcher est sociologue, chargée de recherches à l’INRA. Elle a été éléveuse de chèvres, salariée en production porcine et technicienne agricole en bio avant de faire de la recherche.

 Inscription : http://rencontres-et-debats-autrement.org/index.php?page=contact-inscription