Jean-Michel BESNIER

   Jean-Michel Besnier est professeur de philosophie à la Sorbonne, spécialiste des nouvelles technologies, membre du conseil scientifique de la Cité des sciences et du Cnrs.  Ses recherches portent sur les impacts philosophiques et sociologiques des sciences et technologies cognitives.
Domaines d'expertise:
- L'éthique
- L'imaginaire technologique et son impact sociétal
- Le transhumanisme
Bibiographie sélective
2012  L'homme simplifié le syndrome de la touche étoile. Fayard
2009 Demain les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ? Fayard
2006 La croisée des sciences, question d’un philosophe. Le Seuil
2000 Peut on encore croire dans le progrès ? (avec Dominique Bourg) PUF

Dans son précédent livre « DEMAIN, LES POSTHUMAINS » JM BESNIER n’hésite pas remettre en cause la tradition humaniste, impropre à faire advenir l’homme de demain. Exit Descartes et la philosophie platonicienne, qui figent l’homme en lui-même et dans sa représentation morale du monde. Ici la parole va à Freud, Nietzsche ou Foucault, dont la pensée s’accorde davantage à exprimer la nature « plastique » de l’homme. Une plasticité qui sera son alliée pour se redéfinir et lui permettre de générer des relations créatrices de valeur et de sens avec le « non-humain ». Car face aux avancées de la science « l’homme ne survivra qu’en se rendant méconnaissable à (lui)-même », à travers un posthumanisme « susceptible de nous livrer une nouvelle échelle de valeurs ».
Démoralisé, humilié par la machine, l’homme navigue à vue entre lassitude d’être soi et désir d’éternité.
Néanmoins la tonalité du livre ne vire jamais vraiment au pessimisme, tant l’auteur reste confiant en la capacité de l’homme à mobiliser ses ressources -Imaginaire, quête du bien-vivre individuel et collectif ... - pour reprendre son sort en main. Et de conclure en citant le biologiste et philosophe Francisco Varela : "Je crois fermement (...) que la pratique de l’éthique dans un cadre non moraliste est capitale pour notre monde déconcerté et déconcertant