La discrimination raciale

Sujet du 17 Novembre 2007

QUELLE RESISTANCE A LA DISCRIMINATION RACIALE ?
OBÉISSANCE OU TRANSGRESSION ?
 
Notre invité : Alain FOIX, philosophe, auteur, metteur en scène
La discrimination est-elle affaire de philosophie?
Assurément, au moins depuis que les Grecs ont inventé la démocratie pour les Athéniens, mais non pour des  BARBARES, à savoir les étrangers, ni pour les esclaves, ni pour les femmes. Il faut attendre les LUMIERES et la Révolution française de 1789 pour inscrire les droits de l’homme dans la constitution et abolir l’esclavage en 1848, ce qui n’a pas empêché les discriminations de refleurir dans les guerres coloniales, puis dans les pratiques néocolonialistes.
Ce n’est qu’en 2001 avec la loi TOBIRA (plutôt le décret appelé d’après la députée Christine TOBIRA) qu’on reconnaît l’ESCLAVAGE comme un crime contre l’humanité.
Pourquoi serions-nous tous concernés?
Parce que la philosophie est une affaire de tous  et qu’elle s’efforce de lutter contre les préjugés qui réduisent l’autre à son faciès ou à sa couleur de peau, sans tenir compte ni de ce qu’il est ni de ce qu’il fait.
Quelle résistance opposer à de tels préjugés quand ils s’appliquent de façon sournoise? Telle est la question au coeur de la pièce de théâtre d’Alain FOIX, philosophe et dramaturge, que nous allons discuter avec lui.
Au cœur de la pièce - pour résumer - il y a deux femmes noires engagées, Angela Davis et Gerty Archimède. L’une, Angela Davis, fait partie du mouvement des Black Panthers aux Etats-Unis et est accusée d’avoir procuré des armes à ce mouvement. Elle se bat pour la libération de Georges Jackson condamné à vie à l’âge de 18 ans pour un vol de l’équivalent de 70$. Très apparemment il s’agit d’un délit de faciès. Angela Davis est recherchée par le FBI – elle se retrouve sur la liste des « personnes les plus recherchées au monde » (« most wanted list »), car elle réunit trois stigma : elle est Femme, Noire et Communiste. Au cours de sa fuite elle est hébergée par Gerty Archimède, première avocate en Guadeloupe dès 1939 et première députée en 1949, partisane d’un combat avec les moyens légaux et sans armes. Dans son autobiographie Angela Davis évoque cette rencontre en termes très élogieuses pour Gerty Archimède qu’ Alain Foix a connu dans son enfance puisqu’il est en fait son petit-neveu. Mais au-delà de ce lien familial il y a mille autres raisons de faire connaître le courage de ces deux femmes qui, de façon différente, se battent contre une discrimination non écrite, et dont l’une est complètement ignorée par le grand public.
Biographie de l'auteur
Écrivain, philosophe, réalisateur et dramaturge, Alain Foix, né en Guadeloupe, est également directeur de théâtre et de centres de création et de diffusion artistique. Il dirige actuellement Quai des arts. Il a été lauréat du Grand Prix Beaumarchais de l'écriture théâtrale de la Caraïbe en 2004, et son travail de réalisateur a été récompensé par un premier prix de documentaire au Festival Vues d'Afrique de Montréal en 1989. II est auteur d'essais philosophiques, d'ouvrages pour enfants et de romans, notamment Ta mémoire, petit monde, paru chez Gallimard en 2005.
Peintre peint sur papier peint (2005) et Vénus et Adam (2007) chez Galaade.