La co-révolution

Vendredi 7 février 2014 à 19H

CAFÉ SOCIÉTÉ à la médiathèque Ste.Geneviève des Bois
THÈME : LA CO-RÉVOLUTION, UN NOUVEAU MODÈLE DE PARTAGE?
INVITÉ :Stéphane RIOT, coauteur avec Anne-Sophie NOVEL de

« Vive la corévolution ! Pour une société collaborative »
Stéphane RIOT est auteur et enseignant à HEC à Paris. Il est aussi fondateur de Nove Terra, une organisation réunissant des chercheurs et des experts dont l’objectif est de réinventer des nouveaux modèles d’entreprises qui prennent en compte la raréfaction des ressources. Il est reconnu pour son approche valorisant l’intelligence collective dans les organisations.

C’est quoi la CO-RÉVOLUTION ou la révolution du CO ? Vous avez tous entendu parler du covoiturage, des jardins partagés, de la colocation. Peut-être moins du couchsurfing qui est le partage d’un espace d’habitation chez soi contre un service rendu, ou le coworking très à la mode, où des jeunes auto-entrepreneurs se partagent un espace de travail en colocation, ou encore le crowdfunding, le financement partagé d’un projet. Ces nouvelles formes de partage que la CRISE a vu émerger et qui sont boostées par la diffusion massive sur internet à travers les réseaux sociaux, sont en même temps économiques et écologiques en consommant moins d’énergie tout en réduisant l’empreinte énergétique et carbonique sur la planète. C’est évident pour le covoiturage. Mais il y a aussi le TROC d’objets ou de services, et nous avons parmi nous les représentants de deux associations dans le domaine du troc. L’essentiel de ces nouvelles formes de collaboration et de partage est qu’elles produisent PLUS DE LIENS ET MOINS DE BIENS et qu’elles font passer le JE au NOUS.

Le livre de S. RIOT et A-S NOVEL est une fourmilière d’exemples de nouvelles formes de collaboration et de partage qui ouvre l’horizon à d'autres POSSIBLES (p.94 à 97, répertoire des associations et organisations basées sur la collaboration pourvoyant à tous les besoins, y compris le crédit et le financement partagé d’un projet). Leur approche est à la fois prospectif et pragmatique tout en donnant une image joyeuse de la jeunesse résolument créative qui sait prendre son avenir en mains.

« Vive la corévolution ! Pour une société collaborative »

4ème de couverture
En déplaçant les logiques du « moi » au « nous », la corévolution préfigure-t-elle un nouveau modèle de société ?
L'avenir du monde ne peut plus attendre. Pour appréhender la société autrement, nous devons changer de " logiciel de pensée ". Parmi les modes d'action nécessaires à cette évolution se trouve la collaboration. Qualifiée de " radicale " par certains hommes d'affaires américains convaincus de l'urgence de travailler en bonne intelligence pour construire le monde durable de demain, la collaboration peut renouveler nos façons de faire à différents niveaux de la société. Cette émergence du partage impacte profondément nos organisations (groupes humains, associations, collectivités, mouvement politique, entreprises, etc.). Le web participatif facilite la mise en réseau et encourage la transparence des échanges : cette logique imprègne peu à peu notre façon de penser, d'agir, de consommer (mouvement de " consommation collaborative " qui nous incite à couchsurfer, covoiturer, cotravailler, autopartager, " louer citoyen ", etc.), mais aussi d'entreprendre (dépasser la logique de compétition), de militer et de manager. Alors que 2012 a été déclarée année internationale des coopératives, tout porte à croire que la tendance va prendre de l'ampleur dans les années à venir.