La prospective

Mardi 26 mars 2013

Université Populaire: DEMAIN, QUELS HUMAINS? 5e conférence-débat, Mairie 2e

Thème : Qu’est-ce que la prospective ? Les futurs souhaitables sont-ils réalisables ?

Bienvenue à cette rencontre-débat sur la prospective et les futurs souhaitables à un moment où nous sommes en pleine crise économique, écologique et sociale. Alors que les politiques ne jurent que par le taux de croissance, tous les indicateurs écologiques sont au rouge et demandent la décroissance et la réduction de l’empreinte écologique pour sauver la planète et l’humanité.  « Un monde ancien se meurt, un nouveau monde tarde à paraître » disait Gramsci. Pour parler de ce nouveau monde qui tarde à venir nous avons invité deux éco-prospectivistes, acteurs du changement : Thierry Gaudin et Mathieu Baudin, qui se rencontrent pour la première fois ici et qui vont nous dire ce que signifie pour eux la prospective et répondre à la question si les futurs souhaitables sont réalisables.

Thierry GAUDIN est prospectiviste de longue date, Polytechnicien, ingénieur des Mines et docteur en sciences de l’information et de la communication. II a dirigé pendant 10 ans le Centre de prospective et d'évaluation qu’il a créé au sein du Ministère de la Recherche. Le résultat de ses travaux a été publié dans un ouvrage de 600 pages intitulé « 2100, récit du prochain siècle » en 1992. Depuis 1993 il est président de l'association internationale « Prospective 2100 ». Parmi ses nombreux livres je cite seulement un « QUE SAIS-JE » sur la prospective, « L’ECOUTE DES SILENCES » devenu best-seller, « POUVOIRS DU RÊVE », « L’AVENIR DE L’ESPRIT », « LA PROSPECTIVE DES RELIGIONS » et « L’IMPÉRATIF DU VIVANT » publié en janvier 2013.   Pour plus de détails : http://2100.org/videos et http://gaudin.org

Voici la question que j’ai envie de poser à Thierry Gaudin qui a beaucoup fréquenté les institutions : Quelle influence peuvent avoir les prospectivistes sur ceux qui nous gouvernent, vue la crise dans laquelle nous nous trouvons ? Ceux qui pensent aux élections à court-terme peuvent-ils être sensibles aux arguments du long-terme ?

Mathieu BAUDIN est historien et auteur de « Le Développement Durable, une idéologie du 21e siècle ».  Il est surtout un « rêveur des possibles » et d’un optimisme inébranlable. Son credo : chacun peut devenir acteur de changement. Il faut croire que son optimisme lui porte chance, cardepuis 2012 il dirige l’Institut des Futurs souhaitables, où il s’entoure de « conspirateurs positifs » et de créateurs culturels. Au dernier étage de la Gaîté Lyrique à Paris où nous sommes allés pour l’interviewer, il a un petit « laboratoire du futur », un « Think and Do Tank » avec 2 ou 3 collaborateurs. Ils croient au « Do it yourself » où chacun peut être acteur de changement, à l’exemple d’une petite ville en Angleterre où 3 habitants ont commencé par vivre, manger, boire, s’habiller autrement et qui ont été suivis par 30% des habitants. Au lieu d’attendre que le changement vienne des institutions ils en ont eux-mêmes pris l’initiative. Dans son institut Mathieu Baudin organise des voyages dans le futur, des « détours operateurs » avec un groupe de 20 participants d’horizons divers : philosophes, plasticiens, poètes, scientifiques, qui imaginent et expérimentent ensemble un futur souhaitable. Il est aussi membre du Parlement des Entrepreneurs d'Avenir.

Ce qui réunit nos deux invités c’est l’écologie, ce qui les différencie c’est l’âge et l’expérience, l’un est passé par les institutions, l’autre cherche plutôt à les contourner. Ce qui est sûr c’est qu’un futur souhaitable ne se prépare pas sans l’inventivité de tous et sans ces initiatives locales qui sont en train d’émerger partout dans le monde. Chacun a maintenant carte blanche pour vous convaincre de l’utilité de la prospective.

 

Conférence TEDx de Mathieu Baudin:http://www.tedxparis.com/talks/tedxparis-mathieu-baudin-les-conspirateurs-positifs/