Le grand Paris 1

Jeudi 24 novembre 2011 à 19H15

Ciné débat dans le cadre de CINE CITOYENS organisé par la Ligue de l'Enseignement
"Contes et légendes du Grand Paris", 2011
Un film de Françoise ARNOLD, architecte-urbaniste, cinéaste

Une vision écologique du vivre-ensemble

Invités: 
Hubert PUJET, intervenant au CNAM où il a conçu un séminaire sur la gestion du stress et la prévention du burn out.
YVES CONTASSOT, élu politique des Verts et ancien adjoint au maire de Paris, chargé de l’environnement (2001-2008), un des protagonistes de la consultation sur le GRAND PARIS
  
Débat : LE GRAND PARIS, quelle vision pour nos villes ?

A partir de ce film qui fait rêver à une ville sans embouteillages, verte et silencieuse la question se pose sur l’imaginaire en politique, en d’autres termes comment faire de la politique sans vision à long-terme? Yves Contassot donne l’éclairage d’un élu politique engagé pour un meilleur vivre-ensemble dans nos villes, tout en se basant sur les réalisations concrètes dans d’autres villes françaises comme Bordeaux, Nice, etc.

”CONTES ET LÉGENDES DU GRAND PARIS”
 une vision écologique du vivre-ensemble

 Vous aimeriez vivre dans une ville verte, silencieuse, sans embouteillages?
 C’est ce qui pourrait advenir en 2050, si l’on tient compte de   quelques-unes des visions proposées lors de la consultation sur le  Grand Paris.
  L'originalité de ce docu-fiction est de partir des séquences originales captées durant la consultation menée par le Ministère de la Culture en 2009 sur l’avenir urbanistique du "Grand Paris", consultation d'une portée universelle, car les questions abordées se posent dans toutes les grandes mégalopoles du monde.
 En 2050, deux jeunes gens  découvrent des archives tournées durant la consultation du Grand Paris.
  Le regard  des jeunes de 2050 sur nous autres citoyens asphyxiés et  entassés dans des villes à banlieues, où régulièrement éclatent des  émeutes à force de mal-vivre, ne peut être que salutaire. « Qu’est-ce  qu’ils devaient être serrés là-dedans », disent-ils en regardant le film tourné par la grand’mère, ou encore : « C’est quoi, une banlieue ? »
   
 Dans une maison bulbe transparente, un jeune homme appelle une amie pour lui montrer des films qu’il a retrouvés dans les affaires de sa grand-mère qui avait suivi la consultation sur l’avenir du Grand Paris, un vrai trésor sur l’histoire du vieux monde.
 Dans le Grand Paris de 2050 il n’y a plus de voitures. Les véhicules  transparents sont rapides et automatiques, pilotés par ordinateur et  silencieux. Ils rendent accessible toute la périphérie baptisée "Grand  Paris", grâce à un réseau aérien reliant entre elles toutes les villes  des trois couronnes. La forêt et l’eau sont omniprésentes autour des maisons. La nature est partout.
 En voix off, la grand-mère commente : « Dans ces années-là,  tout le monde parlait de "l'écologie". A Paris, on ne respirait plus, on  passait des heures à se déplacer. C’était pire en banlieue, immense  plaque de béton mal desservie et affreusement polluée , les accès à  Paris étaient paralysés deux fois par jour..."
Un film qui donne envie de vivre autrement tout en montrant que c'est possible.