Négociations Climatiques

Vendredi 20 Novembre 2015, 19H45
CAFÉ SOCIÉTÉ
Médiathèque Anne Fontaine Antony*

Thème: NÉGOCIATIONS CLIMATIQUES - COMMENT SORTIR DE L’AVEUGLEMENT ?
INVITÉ: Stefan AYKUT, co-auteur de ”GOUVERNER LE CLIMAT ? 20 ans de négociations internationales”.

LA PLANÈTE N’A PAS BESOIN DE NOUS, C’EST NOUS QUI AVONS BESOIN DE LA PLANÈTE ! Appel de Nicolas HULOT

Comment sortir de l’impasse des négociations climatiques ?  A quelques jours de l’ouverture à Paris de la COP21 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques), nous vous proposons de débattre avec Stefan Aykut, co-auteur de « Gouverner le climat ? 20 ans de négociations internationales » (Presses de Sciences-Po).

Le styles de vie occidentaux se propagent. La raréfaction des énergies fossiles entraîne une lutte acharnée pour leur accès. Les Etats seront-ils capables de s’imposer des limites d’exploitation de la planète?

CHANGEONS LE SYSTÈME, PAS LE CLIMAT (Attac)
Alors que le climat se réchauffe dangereusement, les dirigeants politiques sont toujours aussi frileux. Ils laissent la situation se dégrader, comme en témoignent les échecs successifs des COP. Comment imposer les questions climatiques comme enjeu politique majeur ?
Chaque Etat doit s’engager, cependant ….
Stefan AYKUT (Le Monde) : « L’organisation de l’économie mondiale se joue dans des arènes comme l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où il n’est pas question de climat… Aujourd’hui, par exemple, il n’est pas possible de prendre des mesures protectionnistes pour des raisons climatiques. Autre exemple : alors qu’on parle aujourd’hui de ce qui sera décidé à la conférence de Paris en décembre, on discute parallèlement du traité transatlantique de libre-échange, qui ne se préoccupe pas du climat mais qui déterminera une part du réchauffement pour le siècle à venir ! Ce hiatus, nous l’avons appelé « schisme de réalité ». Il faudrait cesser  de séparer  la question climatique du monde  réel. »

Une bonne nouvelle pourrait motiver les gouvernements : en 2014, pour la première fois, les émissions de CO2 ont stagné. Et le président Barack Obama, en annonçant le 3 août dernier un Plan pour une énergie propre ambitieux, a propulsé les Etats-Unis à la pointe du combat contre le réchauffement – même s’il doit faire face à une forte opposition intérieure. Pour conforter cette dynamique, Laurence Tubiana, l’ambassadrice climat de la France, a déjà son idée : convaincre les négociateurs de s’engager, après le sommet de Paris, à réviser régulièrement, mais uniquement à la hausse, leurs objectifs. Alors, peut-être, la fièvre de la Terre se calmera.

Inscription, rubrique inscription: http://rencontres-et-debats-autrement.org/

*LIEU : 20, rue Maurice Labrousse, RER B, gare Antony (à 30 mn. du Châtelet, à 15 mn. de la Gare du Nord)
 la médiathèque se trouve à 2 mn. de la gare