Nouvelles formes de journalisme

SAMEDI 10 octobre 2015, 10H15
CAFÉ SOCIÉTÉ
médiathèque Anne Fontaine à ANTONY
20, rue Maurice Labrousse (à 30 mn. du Châtelet, RER B, à 15 mn de la Gare de Nord),
Gare Antony, à 2 mn de la gare (parcours fléché)

THÈME : JOURNALISME SUR LE WEB -  ENTRE LE TWEET ET LE GRAND REPORTAGE

INVITÉS: Olivier TESQUET
, auteur avec Christelle Destombes de: “TWEETS. L’HISTOIRE S’ÉCRIT-ELLE EN 140 CARACTÈRES ?”. Il est aussi journaliste chez “Télérama” chargé du numérique, et auteur d’un autre livre "Comprendre WikiLeaks" (Max Milo):  <http://rencontres-et-debats-autrement.org/index.php?page=olivier-tesquet>

Romain JEANTICOU, co-fondateur et rédacteur de ”Le Quatre Heures”, qui veut créer une pause dans l’information en continu (SLOW WEB) en ne publiant qu’un grand reportage chaque premier mercredi du mois à 16H.
Deux formes diamétralement opposées de l’information en ligne sont présentées: les micro-messages de 140 caractères sur TWITTER, réseau participatif et horizontal, et les grands formats mensuels publiés par “Le Quatre Heures”.

« Bienvenus à ce café société sur l’information en ligne et le journalisme numérique qui se développe à mesure que la presse écrite doit lutter pour sa survie et est souvent obligée de se vendre au plus offrant.  Dans cette nouvelle manière d’informer sur le web nous avons choisi deux formes opposées : D’un côté TWITTER, réseau participatif et horizontal, qui s’est développé en France seulement depuis 2011 (depuis 2006 aux Etats-Unis) et auquel Olivier TESQUET avec Christelle Destombes ont consacré le livre « TWEETS, l’Histoire s’écrit-elle en 140 caractères ? » Le titre fait allusion auxmicro-messages limités sur Twitter, plateforme où « tout le monde a droit de cité, même ceux qui n’ont rien à dire » et dont certains disent que c’est « la première agence de presse de la planète » .
En opposition à ce flux continu d’information et de messages sur Twitter ou Facebook s’est créée une forme de SLOW WEB dont nous avons invité un des protagonistes, Romain JEANTICOU, cofondateur et rédacteur du mensuel « LE QUATRE HEURES » qui paraît sur le web chaque premier mercredi du mois à 16H avec un  grand reportage.
Nos invités sont sortis des écoles classiques du journalisme et travaillent aussi bien pour la presse écrite que pour la presse en ligne, je leur demanderai de nous décrire leurs pratiques journalistiques et de pointer pour nous les différences entre l’info en ligne et l’information écrite, entre le court et le long format, la visibilité, les problèmes que peut causer la réactivité aux messages des internautes. La règle étant: plus de messages plus d’audience, est-ce que ce « buzz » des lecteurs ne risque-t-il pas - à l’instar de l’audimat à la télévision - d’amoindrir la qualité du journalisme ?..... »