LE GENRE

Samedi 18 avril 10H15
Université Populaire Paris TNT, retransmise sur le canal 31
Mairie du 12è arrondissement, salle des fêtes

THÈME : Qu'est-ce que le Genre ? Un outil pour l'égalité ?
INVITÉES: Laurie LAUFER, psychanalyste, et Réjane SENAC, politiste

Laurie LAUFER a co-dirigé avec Florence Rochefort le livre : QU’EST-CE QUE LE GENRE ? ( Payot-Rivages, 2014), Réjane Sénac a contribué à cet ouvrage collectif avec un chapitre mettant en lumière le GENRE au sein de la « République des Frères » qui inscrit sur le fronton de ses écoles « Liberté, Égalité, Fraternité » .

Laurie LAUFER est non seulement psychanalyste, mais aussi professeure de psychopathologie clinique, et présidente du conseil scientifique, UFR Etudes psychanalytiques, à l’université Paris-Diderot. Par ailleurs elle a écrit des romans pour adolescents autour du choix des métiers, ce qui est bien lié au débat actuel sur les stéréotypes.

Réjane SÉNAC, est chercheure CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po, et présidente de la commission parité du Haut conseil à l’égalité. En mai 2015 paraît son livre: "L'égalité sous conditions: genre, parité, diversité" (Presses de Sciences Po)

Pourquoi revenir sur le sujet du GENRE après le brouhaha médiatique que le sujet a déclenché en 2014 ?
C’est qu’il nous semble utile de clarifier les choses après toute cette confusion répandue dans les têtes avec les polémiques autour de ladite « théorie du genre »  et le projet d’introduire un ABCD de l’égalité dans l’enseignement primaire. Le ministre de l’éducation Vincent Peillon lui-même n’a-t-il pas déclaré : « Je suis contre la théorie du genre, mais pour l’égalité des filles et des garçons » ? Que penser de cet oxymore?
Laurie Laufer y reviendra.

Le choix d’une approche complémentaire par une politiste et une psychanalyste nous semble judicieux pour dissiper le brouillard et éclairer le problème: Qu’est-ce que le genre ?  Nous pourrons peut-être mieux répondre à certaines questions basiques comme par exemple : A quoi sert le genre ?  Question à laquelle l’historienne américaine Joan W. Scott a consacré tout un livre paru en français sous le titre: « De l’utilité du genre ». Ou encore: Pourquoi introduire le concept du genre ? Le mot « sexe » ne suffit-il pas pour parler des hommes et des femmes ? La réponse est généralement connue : C’est justement pour pouvoir faire la part entre ce qui est « socialement construit » à travers l’histoire et ce qui est biologique,  sans pour autant vouloir abolir les différences, comme l’ont craint certains parents d’élèves.  
Avec le concept du genre on pourra peut-être répondre à la question : pourquoi les femmes sont-elles invisibles dans l’histoire ? et Réjane Sénac va certainement y répondre….
Aussi le concept du genre va-t-il éclairer la question : Pourquoi les filles se font systématiquement dépasser dans leur parcours professionnel par les garçons, alors qu’elles réussissent mieux à l’école que les garçons ? En somme à quoi sert la réussite scolaire des filles ?
Est-ce que les stéréotypes tels que « Papa lit le journal, pendant que Maman fait la cuisine » y sont pour quelque chose ?
Sur ces questions et bien d’autres, la parole est à nos deux invitées.