Les robots ont-ils un coeur ?

2 avril 19H15 
La Nuit des Débats
Lieu: Studios ABEL14 . DAUMESNIL – 59 Rue Claude Decaen 75012 PARIS, métro Daumesnil

RENCONTRES ET DÉBATS AUTREMENT,  en partenariat avec la MAIRIE 12e et les studios de cinéma ABEL14, a participé à ce débat citoyen lancé par la maire de Paris, Anne Hidalgo

THÈME : LES ROBOTS ONT-ILS UN COEUR ?
INVITÉS :
Serge TISSERONpsychiatre, auteur de Le jour où mon robot m’aimera, vers l’empathie artificielle (2015):

Laurence DEVILLERS,  chercheure  en robotique au CNRS et professeure à la Sorbonne


 Bienvenus à cette séance de « la nuit des débats » lancée par Anne Hidalgo, maire de Paris, où nous avons choisi de parler des robots qui vont de plus en plus entrer dans nos vies. Nous posons la question « les robots ont-ils un coeur ? », autrement dit répondent-ils à nos fantasmes et projections, ont-ils des sentiments, sont-ils capables d’empathie, de réciprocité ? Pour en parler nous avons deux invités de marque : Serge TISSERON, psychiatre et auteur de Le jour où mon robot m’aimera, vers l’empathie artificielle 

et  Laurence DEVILLERS, professeure à la Sorbonne et chercheure en robotique au CNRS où elle dirige le laboratoire Limsi, chargée de recherches sur les interactions homme-machine, et plus spécialement sur « les DIMENSIONS AFFECTIVES ET SOCIALES DANS LES INTERACTIONS PARLÉES ». 

Serge TISSSERON, psychiatre et chercheur, a écrit plus d’une quarantaine de livres et –ce qui est moins connu - cinq albums de bandes dessinées. Il a présenté sa thèse de médecine en 1975 sous la forme d’une bande dessinée: "Histoire de la psychiatrie en bandes dessinées". Il est également spécialiste des BD de Tintin. C’est à partir de la seule étude des albums de Tintin qu’il a découvert un secret de famille dans la famille de Hergé, ce qui a inspiré des livres comme «Tintin et les secrets de famille », «Tintin et le secret d'Hergé » ou «Tintin chez le psychanalyste», puis le bestseller "Secrets de famille, Mode d’emploi". 
Serge Tisseron s’est également préoccupé des nouvelles technologies. En 2009 il a coécrit avec Bernard Stiegler,  un livre de mise en garde contre les dangers des écrans pour les enfants: « Faut-il interdire les écrans aux enfants ? » ainsi que « Virtuel mon amour » où il analyse les sites de rencontres. En 2010  et 2013 ont suivi deux livres sur l’empathie : « L’empathie au coeur du jeu social » et « Fragments d'une psychanalyse empathique ». 
Et là nous rejoignons le sujet d’aujourd’hui: Ces robots d’apparence humanoïde sont-ils capables d’empathie, de réciprocité ou de sentiments pour nous qui aimerions tant être aimés ?
Nos deux intervenants vont nous éclairer et nous mettre en garde contre certaines illusions.

Citations :
Serge Tisseron, auteur entre autres, d’un livre sur l’empathie: “L’empathie du robot reste artificielle. C’est de la simulation. Elle lui permet de déchiffrer des émotions, d’en comprendre la cause. Mais jamais il ne se mettra à votre place... Si je crois à l’amour de mon robot je serai prisonnier d’une grande illusion».
Laurence Devillers : “Ils peuvent vous dire “Je t’aime”, ils ne ressentent rien”. Le problème, c’est que vous pourriez tout de même être tenté de le croire.