Théâtre et transmission

VENDREDI, 21 septembre 2012

Centre d’Animation de la Place des Fêtes
 
THÉÂTRE-DÉBAT:
L'Orchestre en sursis de et par

Suivi d’un débat avec l’auteure/comédienne sur le thème:
THÉÂTRE ET TRANSMISSION
 


 


PRÉSENTATION
 
Nous avons découvert la pièce de Pierrette DUPOYET cet été à Avignon et avons été immédiatement subjugués par son talent de comédienne de la transmission de la mémoire de la Grande Histoire.
La pièce s’inspire d’une histoire vécue par une musicienne survivante du camp d’Auschwitz-Birkenau : FANIA FÉNÉLON, de son vrai nom FANIA GOLDSTEIN, pianiste, chanteuse de cabaret et compositrice dans sa vie avant les camps. Elle écrit son témoignage en 1976 sous le titre SURSIS POUR L’ORCHESTRE traduit en anglais et en allemand *. . Fania Fénélon est décédée à Paris en 1983 à l’âge de 75 ans.
En 1980 le célèbre dramaturge américain Arthur Miller s’est inspiré de son récit pour en faire une pièce de théâtre en 1980, puis un film : PLAYING FOR TIME – Jouer pour gagner du temps - avec Vanessa Redgrave dans le rôle de la chef d’orchestre, Alma Rosé, la nièce de Gustav Mahler.
Cet orchestre des femmes à Birkenau a fonctionné d’avril 1943 à octobre 1945. Cette histoire de la Grande Historie est à la fois unique et ambivalente – unique, parce qu’il il y avait aussi trois orchestres d’hommes à Auschwitz, dans le camp juste à côté de celui des femmes à Birkenau – et ambivalente, parce que ces femmes étaient aussi contraintes de jouer pour les SS.
Sélectionnées pour faire partie de l’orchestre, elles étaient souvent détestées par les autres détenues qui les considéraient comme privilégiées. Matin et soir elles jouaient des marches militaires, lorsque les détenues partaient au travail à l’aube et en revenaient épuisées le soir. Mais les SS, grands amateurs de musique classique allemande - Bach, Beethoven, Schumann…. - les faisaient aussi jouer pour eux ainsi que pour leurs visiteurs, tel que Himmler… Il est arrivé aussi que le commandant du camp s’est mis à pleurer en écoutant la "Rêverie" de Schuman - juste après avoir envoyé encore un contingent de prisonniers vers les chambres à gaz.‎ Parmi ces SS il y avait le sinistre docteur Mengele – connu surtout pour avoir pratiqué ses horribles expériences médicales sur les détenus. Mengele - grand amateur de Bach - assistait souvent aux répétitions de l’orchestre des femmes, semant la terreur parmi elles – et surtout il veillait à ce que l'orchestre accueille en musique les nouveaux convois de déportés dans les camps.
Dans ce contexte une phrase dans la pièce est cruciale :
''N’oublie jamais. Ce ne sont pas des monstres qui ont fait ça.  Ce sont des hommes comme toi et moi.''
En octobre 1944 – à l’approche des troupes soviétiques - l’orchestre s’est arrêté de jouer. Les femmes – dans des conditions épouvantables - ont été transférées à Bergen-Belsen, près de Hambourg en Allemagne. Le 15 avril 1945 les survivantes ont été libérées par les Anglais.
 
Notes :
Camp d'Auschwitz-Birkenau (Auschwitz II)
Orchestre des Femmes
Avril 1943 - Octobre 1944
Yvette Maria Assael Lennon (décède 17/7/2008) et Anita Lasker-Wallfisch sont les dernières survivantes de l'orchestre.
 
La pièce de Pierrette Dupoyet a bénéficié du soutien de La Ligue des droits de l’Homme et de la LICRA et des encouragements de Mme Simone VEIL et M. Elie WIESEL
 
Presse:« Pierrette Dupoyet nous met en garde en tenant éveillées nos mémoires…
Elle aborde courageusement des sujets brûlants, dérangeants…
Elle est bouleversante parce que bouleversée…
 Ce n’est pas un spectacle, c’est un acte d’Humanité !»
 
 
* Bibliographie :
Fenelon, Fania
Sursis pour l'Orchestre.
Témoignage recueilli par Marcelle Routier.
Stock / Opéra Mundi 1976 et 1982
 
Fania Fenelon
The musicians of Auschwitz
Published by Joseph (January 1977)
 
Fania Fenelon
Playing for Time
Syracuse Univ Pr (Trade); (December, 1997)
 
Fania Fénelon
Das Mädchenorchester in Auschwitz
Aus dem Französischen von Sigi Loritz
Deutscher Taschenbuch Verlag
München 1991.