Humour et philosophie

LUNDI 25 JANVIER 2010  à 19.30H au BELUSH’S BAR

Pierre CLEITMAN : Le   Sens   de l’humour   chez   Descartes
DEBAT avec Gérard RABINOVITCH : L'humour, l'impensé de la philosophie ?
 
Après la conférence extravagante de Pierre Cleitman LE SENS DE LHUMOUR CHEZ DESCARTES nous discuterons avec Gérard Rabinovitch pour savoir si L’HUMOUR est un IMPENSÉ DE LA PHILOSOPHIE.
A première vue il semble que les philosophes ont peu écrit sur l’HUMOUR, et peut-être même en étaient-ils dépourvus, à quelques exceptions près comme DIOGÈNE le Cynique d’Athènes, celui qui a vécu dans un tonneau et dont on connaît l’apostrophe célèbre « JE CHERCHE UN HOMME », puis Bergson qui a écrit sur LE RIRE.
 
Quelques mots sur nos deux invités : L’humoriste PIERRE CLEITMAN est auteur, comédien, musicien et un passionné d’histoire et de philosophie. Quelques-unes de ses CONFÉRENCES EXTRAVAGANTES ont été présentées au THEATRE DU ROND POINT à la saison du RIRE en 2007, dont justement
Le Sens de l’humour chez Descartes, mais aussi Le Yin et le Yang dans les relations franco-allemandes, et L’Amour platonique dans les trains.
Pierre Cleitman partage sa vie entre Paris et BÂLE, et c’est peut-être en Suisse qu’il a attrapé son humour laconique et pince-sans-rire qui est le propre des Britanniques mais aussi des Suisses.
 
Notre 2ème invité est le philosophe et sociologue GÉRARD RABINOVITCH, qui est aussi chercheur au CNRS, au Centre de Recherches Psychanalyse et Médecine. Il est proche de l’École de Francfort, de Hannah Arendt, Walter Benjamin, Ernst Bloch, Siegfried Kracauer, sans pour autant négliger les apports de la psychanalyse clinique.
Ses deux derniers  ouvrages sont: DE LA DESTRUCTIVITÉ HUMAINE, paru en 2009 aux PUF, et le petit livre sur l’humour yiddish COMMENT Ça VA MAL ?  paru en décembre dernier aux éditions BREAL, qui est un florilège d’histoires sur la vie de couple ou la vie quotidienne. L’humour yiddish n’est-il pas un rempart contre l’adversité ? Vu sous cet angle, l’humour n’est pas un impensé de la philosophie ce dont Gérard Rabinovitch essaiera de nous convaincre.