Sarkophonie

Vendredi 23 septembre 2011 à 19H15

Sarkophonie, dissection dyslexique du discours réactionnaire (2008)  avec et de Rafaële ARDITTI  
L’HELICON, 99, rue de Charenton, Paris 12e

Nous avons découvert Rafaële Arditti à Avignon cet été, sur la scène du cinéma UTOPIA, et nous avons pensé que sa « SARKOPHONIE » tombait bien dans cette période préélectorale, puisqu’elle révèle la face cachée d’un discours réactionnaire. Rafaële Arditti l’a d’ailleurs écrite à partir d'un vrai discours présidentiel qui date du 29 mai 2007 prononcé au Havre entre les présidentielles et les législatives. Son astuce est de prêter un défaut de langage à ce président, à savoir une dyslexie, qui le fait glisser d'un sens à l'autre, ce qui fait apparaître le vrai sens du discours.

Deux mots sur son parcours :
Rafaële Arditti n’est pas seulement comédienne, auteure et clown, mais aussi trompettiste, compositeur et soundpainter (on lui demandera plus tard ce que cela veut dire)
Elle découvre la musique à 16 ans lorsqu’elle débute la trompette jazz, et compose bientôt ses propres morceaux.
A 23 ans elle découvre qu’elle a un don certain pour faire le clown, qu'elle travaille avec beaucoup de maîtres, en particulier avec Hervé Langlois.
Son premier spectacle pour enfants s’appelle : "Le Mystère de la Grande Seinpresse"
En 2005 elle crée sa propre compagnie,
La Cie Matador : http://www.compagniematador.com
qui produit l’ensemble de ses spectacles, spectacles pour enfants, spectacles clownesques, spectacles musicaux.
Le site du spectacle le.gendarme.free.fr
Le texte du spectacle a été publié en 2010 par les Éditions Bérénice (Paris)
 
Questions :
- Le spectacle fait penser à Charlie Chaplin et le discours de Hynkel. Vous y avez pensé en l’écrivant ?
En quoi consiste le soundpainting ?
(Définition trouvée : langage de gestes d’improvisation dirigée, son inventeur Walter Thomson)
- Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de devenir clown ?
- Quelle est en général la réception de vos spectacles clownesques ?
- Quelles sont les formes de spectacle qui servent le mieux votre engagement ?
Article du Canard Enchaîné du 22 juillet 2009 à propos de SARKOPHONIE :
 « Comment dégonfler le discours sarkozyste, son enflure, son arrogante vacuité ? C'est une clownesse magnifique, qui a trouvé l'idée, aussi simple que géniale : s'emparer d'un vrai discours prononcé par le blablateur en chef, en l’occurrence celui du Havre, le 29 mai 2007, et le défoncer à coups de langue et de dents, lui faire subir les derniers outrages d'une dyslexie galopante, le réduire en bouillie, le recracher tout tordu et rétrignolé, bref, le passer au karcher.
Sur scène, chaplinesquement grimée en Sarkozy-gendarme à nez rouge plus vrai que nature, elle lâche : ?"Je ferai tout ce que j’ai dit : la rébarbilitation de la valeur bétail, la récompense du j’hérite, l’école de la repoussite, la lutte contre les crades, les pleines tranchées pour les pépsidivistes, la suppression de l’excuse de minorité pour les adolinquants, le pleinempoipas, la sécurité raciale profespionnelle, l’augmencration de l’assomoir d’achat, la mordralisation du crapultalisme financier."
Et voilà qu'apparaît la vraie nature de ce discours faussement moderne et vraiment réac, voilà mis à nu l'inanité des slogans, l'hystérie du personnage, le grotesque de cette logorrhée sous laquelle il cherche à nous noyer. C’est bref (45 minutes), on hurle de rire, on applaudit, on est vengés, c'est formidable ! » Jean-Luc Porquet