Vincent de GAULEJAC

  Sociologue, adepte de la sociologie clinique, chercheur. 

Invité le 14 mai 2016

Invité à l'UP le 23 avril 2013
Invité le 30 Juin 2009
Invité le  19 Décembre 2009
 
Dans sa jeunesse Vincent de Gaulejac a été éducateur de rue, et c’est cela qui lui a donné le goût de devenir sociologue. Il a toujours plaidé pour une interdisciplinarité et la recherche sur le terrain, ce qui n’était pas vraiment bien vu à l’université. Néanmoins, grâce à ses doctorats, mais aussi grâce à ses convictions, il est devenu professeur de sociologie à Paris7-Diderot, puis en 1990 directeur du Laboratoire de changement social  (LSC) créé par Max Pagès en 1970.  Il y a animé une équipe de chercheurs en sociologie clinique jusqu’en 2013. Aujourd’hui il préside le RISC, le Réseau International de Sociologie Clinique. Vincent de  Gaulejac a écrit une quinzaine d’ouvrages, entre psychologie et sociologie dont voici une 
bibliographie sélective : 
Le capitalisme paradoxant; un système qui rend fou », avec Fabienne HANIQUE, le Seuil, 2015
Manifeste pour sortir du mal-être au travail, avec Antoine Mercier, Paris, Desclée de Brouwer, 2012
Travail. Les raisons de la colère, Paris, Le Seuil, 2011. 
Qui est «je» ?, Le Seuil, 2009. 
Le Coût de l'excellence, avec Nicole Aubert, Le Seuil, 2007. 
La société malade de la gestion. Idéologie gestionnaire, pouvoir managérial et harcèlement social, Le Seuil ,2005.
La lutte des places. Insertion et désinsertion, Paris, Desclée de Brouwer, 1994.

www.vincentdegaulejac.com

POURQUOI LE TRAVAIL REND FOU ?


QUEL SENS DONNER AU TRAVAIL ?

 LA MISE A MORT DU TRAVAIL

LA SOCIETE MALADE DE LA GESTION